13h 32 mn 1 s

La Pleine Lune correspond à l’apogée du cycle de 29 jours amorcé lors de la Nouvelle Lune. Elle en amplifie certains thèmes, les précise sur certains points tout en les colorant de problématiques nouvelles qui préparent déjà le nouveau cycle à venir.

Ainsi, lors de cette Pleine Lune de juin, l’accent qui portait sur les signes d’Eau et d’Air se déplace légèrement : il se rétrécit sur les seuls signes d’Eau, accentuant l’importance de la sphère affective et émotionnelle.
Photo
Pendant la période, la sensibilité et le sentiment de vulnérabilité qui l’accompagne sont exacerbés. Les émotions sont à fleur de peau et risquent à tout moment de déborder. En revanche, le manque d’ancrage et la difficulté à affronter les contraintes du quotidien sont atténués par l’entrée de la Lune dans le Capricorne en maison IV. La Lune vient ainsi  prêter main forte à Pluton et à l’Ascendant Vierge dans l’élément Terre, facilitant l’ancrage nécessaire pour affronter les remous émotionnels et affectifs de la période. En revanche, le déficit de l’élément Feu persiste, avec seulement Uranus en Bélier (pour encore plusieurs années), et nous prive de l’élan vital et de la foi qui aident à aller de l’avant malgré les vents contraires.

L’amas planétaire installé en Gémeaux et en maison VIII lors de la Nouvelle Lune s’est déplacé vers le Cancer, en maison X. Il y rassemble le Soleil, Jupiter, Vénus et Mercure, le maître de l’Ascendant. Cette association entre le Cancer et la maison X est en elle-même paradoxale : le Cancer est le signe le plus intime du zodiaque. Il est associé à la maison IV, qui régit notamment nos racines, notre enfance, notre foyer intérieur et extérieur. A l’opposé, la maison X, associée au signe du Capricorne, est la maison la plus visible du zodiaque. Elle régit la position sociale et souvent la profession ainsi que les honneurs. Cette espèce « d’inversion des pôles » est renforcée par la position de la Lune, maîtresse du Cancer, en maison IV (en analogie avec le Cancer) mais en exil en Capricorne. Qui plus est, l’opposition Soleil – Lune qui structure le thème est conjointe à l’axe Milieu-du-Ciel  Fond-du-Ciel, ce qui en accroît encore le caractère central.

Ainsi, la clé de ce thème de Pleine Lune se cache dans cette association Cancer – Capricorne à travers une inversion des polarités.

Le signe du Cancer se nourrit de son histoire, de ses souvenirs et de l’intimité avec ses proches. Tourné vers le passé, il est imprégné de nostalgie et a tendance à se perdre dans sa quête sans fin des origines. En contact étroit avec son enfant intérieur, il cherche sans cesse à s’en rapprocher encore davantage. Son territoire est celui de l’intériorité, de l’intime, du ressenti. Abrité derrière son épaisse carapace, il est étranger aux valeurs du Capricorne, dont l’idéal est ascendant. Le Capricorne s’inscrit en effet dans un rapport au monde vertical, fait de hiérarchies et de quête des sommets. Le Capricorne ne regarde pas vers l’arrière, il n’a de cesse que de s’élever, de prendre sa place dans la société voire dans l’histoire.

Le mariage improbable entre le Cancer et la maison X (en analogie avec le Capricorne) nous indique notamment que le besoin du Cancer d’authenticité et de contact avec sa flamme intérieure la plus intime ne peut plus se vivre dans la seule sphère privée, à l’abri des regards et de la lumière. Il est temps que cette sensibilité à l’indicible, cette fidélité à la vérité de notre être se déploie dans le monde et irrigue nos choix, en particulier dans la sphère professionnelle. L’heure est propice au questionnement sur notre participation au monde. Sommes-nous réellement à notre place ? Notre position et notre image sociale reflètent-elles le chatoiement de notre âme ou sont-elles inféodées aux exigences d’une ambition névrotique, calque des aspirations parentales ?


Photo
Il s’agit en somme d’interroger l’alignement entre notre être social et notre vérité intérieure. Avons-nous perdu contact avec elle ou l’honorons-nous chaque jour de notre mieux, malgré les embûches et les doutes ?

Cet alignement entre intérieur et extérieur est nécessaire pour nous permettre de nous tenir dans notre verticalité, entre Ciel et Terre. La Terre, c’est l’ancrage dans notre foyer intérieur, éminemment personnel et unique, seul à même de nous procurer une sécurité véritable, indépendante du regard des autres. C’est à partir de cet ancrage en nous-mêmes que non seulement nous éprouvons de la stabilité face aux aléas de la vie mais que nous pouvons déployer nos branches dans toute leur envergure.

En équilibrant le passé et la projection vers le futur, les racines et les branches, la fidélité aux origines et le besoin de prendre sa place dans le monde, d’aller de l’avant, de défricher de nouveaux territoires, nous pouvons élargir nos horizons sur une base authentique. Alors seulement, nos inquiétudes sur nous-mêmes et sur la société s’étiolent peu à peu.

La Lune, maître de l’amas planétaire en X est positionnée en Capricorne, en maison IV. Elle réaffirme la nécessité pour chacune des planètes qui s’exprime actuellement dans la sphère sociale de s’abreuver à notre source intérieure : nos valeurs (Vénus), nos conceptions et échafaudages conceptuels (Mercure), nos enthousiasmes et nos élans (Jupiter) ainsi que notre besoin de rayonner et de laisser notre marque (Soleil) 

En exil en Capricorne, la Lune nous signifie néanmoins la difficulté de ce processus. Il exige d’accepter d’affronter notre solitude fondamentale d’être humain mais aussi de faire preuve d’opiniâtreté, de rigueur, de patience et de volonté, qualités saturniennes sans lesquelles rien de tangible n’est possible.

De fait, Saturne, le maître de la Lune, nous est d’une aide précieuse dans la période. Inscrit dans un grand triangle d’Eau unissant le Soleil en Cancer à Neptune en Poissons et Saturne en Scorpion, il soutient et étaye le besoin d’éclat du Soleil de pragmatisme  et de fiabilité, notamment dans sa capacité à structurer les émotions ainsi qu’à forger un cadre aux inspirations poétiques et aux élans mystiques souvent débordants de Neptune.


Photo
Le message central du thème, délivré par l’intrication entre les valeurs du Cancer et du Capricorne, est confirmé par les principaux symboles sabians du thème : l’Ascendant, le Soleil et la Lune.

Ascendant à 27° Vierge : « Un homme chauve s’est emparé du pouvoir – La force de la personnalité en un moment où une décision s’impose. Tout se plie au pouvoir de la volonté. »

Lune à 2° Capricorne : « Poussée par un désir de nouvelles expériences, une âme aspire à s’incarner – Elargir nos contacts avec les autres sur un plan plus profond. C’est le besoin de faire ses preuves. »

Soleil à 2° Cancer : « Dans une épaisse fourrure, un explorateur emmitouflé conduit un cerf ébouriffé – Nécessité de vaincre froid et stagnation lors d’une épreuve d’endurance. Mise à l’épreuve de la volonté. »

Les éléments récurrents de ces trois symboles sabians se résument en quelques mots : faire ses preuves, sortir de la stagnation (et surmonter ses peurs), affronter son destin, affronter l’épreuve avec endurance et faire preuve de volonté.  De fait, « Elargir nos contacts avec les autres sur un plan plus profond » c’est-à-dire se déployer dans le monde à partir de nos racines profondes demande du courage et de la volonté. Courage d’être soi, volonté de lutter contre les forces régressives qui à la moindre embûche nous poussent à nous réfugier dans l’antre maternelle, à retourner dans la matrice. Tel le héros qui affronte les dragons armé de sa seule épée, nous sommes invités à sortir de la sécurité que nous procurent les étiquettes que nous accolent notre entourage pour mieux nous immobiliser et à voyager vers nous-mêmes. Dans cette épreuve, nos seules armes sont la volonté et l’endurance. Et le seul indice qui nous permet de savoir que nous sommes justes, alignés avec notre âme, c’est la joie. Une joie qui pétille malgré les difficultés et les souffrances. La joie d’être vivant(e).


 


Comments

24/06/2013 11:18

Bonjour, et merci pour cet article qui me touche particulièrement... par ce que je suis capricorne ? parce que je vis exactement en ce moment ce qui est décrit mot pour mot dans votre article. Quoi qu'il en soit, je le partage dès maintenant sur la page des Mamans Actives Épanouies afin qu'elles se inspirent : ancrage pour déployer ses branches dans la joie, quelles belles formules...
Merci encore

Reply
Anne
24/06/2013 12:40

Merciii <3 <3 <3 c'est un très beau texte :-)

Reply
Manoue
24/06/2013 12:54

..... et moi cancer ....! et je me posais justement la question sommes nous plus "touché(e)s" lorsque nous sommes du signe impliqué ?

Gratitude Liria pour ton accompagnement , j'aime cet Amour qui nous relie , les uns et les unes , aux autres .

De tout Cœur

Reply
Maud
24/06/2013 18:07

...et... moi j'ai l'axe 4/10 positionné en capricorne/cancer comme ce thème de pleine lune. Et je ressens fortement tout ce que vous en dîtes, avec cette inversion.
En plus je ressens mes deux parents tous les deux très âgés, proches...du "grand Passage" de la Mort vers la Vie...
Pour moi je m'exerce autant que possible à cultiver la Joie de vivre, qui ne m'a pas été "donnée" au départ.
Pour cela et pour tout le reste vos analyses, Liria, me sont un accompagnement tellement juste et utile. Grand merci à vous.

Reply
Monique
24/06/2013 20:04

Merci, vous etes un cadeau

Reply
Tony Malt
24/06/2013 20:51

du très très beau travail, merci Liria pour ce thème. L'inversion de polarités me parle beacoup,ayant le Cap en IV et le Cancer en X.
Bises de Méditerranée,
Tony

Reply
pascale
25/06/2013 10:35

Merci, j'a moi aussi cet axe capricorne cancer maisons IV.X
Et la lune en cancer...
Débordements émotionnels , je nage en eaux profondes.Conflits familiaux.
Et mariage de ma fille samedi.
Mon ame crie,besoin de calme.
Merci encore pour votre accompagnement régulier.

Reply



Leave a Reply