10 h 35 mn 15 s (Paris)

 Cette Nouvelle Lune, la première depuis l’équinoxe de printemps, réitère et par là même, amplifie tous les thèmes annoncés par l’équinoxe. La Nouvelle Lune, point de départ d’un nouveau cycle, nous indique qu’en faisant écho à l’équinoxe, elle en exprime les potentiels, permettant à ses promesses de s’inscrire dans la réalité. Le printemps semble vouloir véritablement prendre son envol depuis cette Nouvelle Lune.
Photo
De fait, les thèmes de l’équinoxe sont martelés avec une rare insistance. Comme lors de l’équinoxe, l’Ascendant du thème est en Cancer (12° contre 13° pour l’équinoxe). Cet Ascendant contraste vivement avec l’énergie conquérante de l’amas planétaire dans le signe fougueux du Bélier. Soutenu, comme lors de l’équinoxe, par un grand triangle d’eau qui l’unit dans une même figure à Saturne en Scorpion et au Milieu-du-Ciel en Poissons, cet Ascendant nous pousse au contact avec les racines de notre être. Ainsi, l’accent est mis sur l’intériorité mais également, à travers le grand triangle d’eau, sur l’imaginaire et les émotions.
                                                 
Il nous est offert l’opportunité de nous déployer à travers le rêve que nous portons de nous-mêmes. En osant nous imaginer à partir de notre essence, nous accédons à des possibles jusque-là hors d’atteinte du fait des croyances limitatives sur nous-mêmes que nous avons héritées et apprises. Le trigone entre l’Ascendant et le Milieu-du-Ciel, qui correspond notamment à notre position sociale, nous signifie la possibilité que notre place dans le monde reflète l’impulsion avec laquelle nous sommes entrés dans la vie (Ascendant). Et la circulation fluide de l’énergie entre ces deux pôles et Saturne, rétrograde en Scorpion et en maison V, marque la nécessité, pour que cette promesse d’alignement avec nous-mêmes soit tenue, de structurer notre émotionnel. Car c’est cet émotionnel qui fait écran aux messages que nous envoie notre essence. C’est cet émotionnel débridé qui nous rend sourds au chant de notre être. Le structurer ne revient pas à le réprimer, comme Saturne y a trop facilement tendance. Il s’agit au contraire de nous confronter à toutes les émotions qui nous envahissent sans danser avec elles mais en faisant le pas en arrière qui nous permet de les regarder en face et de les laisser gesticuler avec bienveillance, jusqu’à ce que lasses, elles desserrent leur étreinte et s’évanouissent.

Comme lors de l’équinoxe, Pluton est conjoint au Descendant, en Capricorne, lié au grand triangle d’eau par deux sextiles, qui l’inscrivent dans une figure de cerf-volant. Cette position nous pointe le processus de transmutation à l’œuvre dans le cœur de nos relations. C’est à travers l’Autre que nous sommes engloutis par la puissance de nos émotions. Le sextile entre Pluton en Capricorne et Saturne en Scorpion renforce la puissante relation unissant ces deux planètes pendant plus de deux années au cours desquelles elles sont en réception mutuelle (chaque planète est dans le signe maîtrisé par l’autre). Ainsi actuellement, ce sont nos relations les plus proches qui nous précipitent, de gré ou de force, dans la zone des émotions profondes qu’il s’agit de structurer (Saturne en Scorpion). Inversement, ce sont nos émotions profondes qui nous poussent à remettre en cause les structures relationnelles obsolètes (Pluton en maison VII) qui nous entravent dans notre croissance intérieure et dans notre intimité avec nous-mêmes (Pluton opposé à l’Ascendant Cancer).

Si l’Autre nous confronte à nos profondeurs, par les remous qu’il créé en nous, nous devons avoir la lucidité de ne pas projeter sur lui nos propres conflits intérieurs. Faire grandir notre conscience demande que nous arrêtions de le blâmer pour nos difficultés relationnelles. II ne s’agit pas d’en faire un bouc émissaire mais plutôt de prendre conscience de nos projections. Alors seulement, nous avons une chance de réintégrer la substance psychique que nous avions pris l’habitude de faire porter aux autres. Alors seulement, nous avons une chance de grandir et de nous tenir réellement  debout.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           


Photo
Le symbole sabian associé à l’Ascendant (12° Cancer) nous dessine « une main ouverte au pouce plus grand – Rôle de la volonté dans son autoformulation. »  C’est là l’indice d’un besoin d’équilibrer le mouvement introspectif d’écoute intérieure par des actes de volonté. Or l’amas planétaire en Bélier et en maisons X et XI nous fournit l’énergie nécessaire à de tels actes. Le signe du Bélier est le plus chargé du thème avec cinq planètes. Une des différences avec le thème d’équinoxe, est que Vénus a quitté le signe des Poissons pour entrer dans la danse de feu avec le Soleil, la Lune, Mars et Uranus. En sortant du secret des Poissons, Vénus a choisi de s’unir en une étroite conjonction à la Nouvelle Lune et à Mars. ce qui en affermit la direction. Grâce à son union avec Vénus, l’action de Mars se nourrit d’une éthique.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                          
Conjoint à une Nouvelle Lune à cheval sur les maisons X et XI, Mars nous aide à agir dans le monde pour y déployer la semence dont nous sommes porteurs, tant à travers une position sociale en adéquation avec notre être (maison X), que par de nouveaux projets nous inscrivant dans un collectif de personnes vibrant sur une fréquence similaire à la nôtre (maison XI). L’énergie est à notre disposition pour nous donner le courage de nous battre et d’exprimer socialement (en maison X comme en maison XI) ce que nous sommes et les valeurs qui nous habitent (Vénus). C’est là ce que confirme avec force le symbole sabian de la Nouvelle Lune : « Un boxeur entre sur le ring. Ressources et hardiesses. Se battre dans la vie. Faire preuve de force combattive. Aller au bout des défis. » 

La période nous intime l’ordre de passer à l’action, afin de mettre en place et de concrétiser les projets qui mûrissaient jusque-là dans le secret de nos entrailles. La position de la Lune nous en donne un indice supplémentaire. Positionnée en Cancer à la fin de la maison XII, dans le thème de l’équinoxe, elle a aujourd’hui rejoint le Soleil en Bélier, l’équivalent de neuf mois plus tard (en associant symboliquement un jour par degré). La gestation de nos projets de renouveau arrive à son terme en Bélier, signe du printemps où la nature démarre un nouveau cycle de vie. L’équinoxe nous positionnait sur le ligne de départ. Cette Nouvelle Lune nous donne le signal de nous élancer sur la piste de nos rêves. Nous avons l’énergie pour nous battre et pour surmonter nos peurs.

Mais nous devons veiller à nous développer par un double mouvement : l’écoute de nos émotions, à laquelle nous appelle le grand triangle d’eau, et l’action hardie pour concrétiser nos projets. La double conjonction Lune –Soleil et Vénus – Mars nous indique en effet la nécessité d’unir en nous les polarités yin et yang, afin que notre action soit irriguée du sentiment qui nous fait vivre.  C’est à cette seule condition que nous pourrons défricher de nouveaux chemins vers nous-mêmes.

Photo
 


Comments

Chris
10/04/2013 07:26

:) Encore une fois merci <3

Reply
Maud
10/04/2013 09:50

OUI... A L'ENVOL DU PRINTEMPS ET A LA NOUVELLE LUNE!!!!
ET VIVE LIRIA....

Reply
Tony Malt
10/04/2013 10:02

merci à toi Liria pour ce thème de nouvelle lune, excellente piste que tu nous montres avec la remise en cause de nos structures relationnelles et le travail sur les projections. Comme dirait Me Yoda"que la Force soit avec vous guerriers"

Reply
victoire
11/04/2013 01:47

Merci pour cette éclairage qui j'espère éclairera dans la profondeur de cette nuit , mes difficulté relationnelles. belle adéquation avec ce que je vis. Rendez vous à la pleine lune, qui me donnera j'espère les réponses.

Reply
julia
11/04/2013 08:47

Merci beaucoup, elle sont fantastiques tes analyses, de vrais guides pour notre chemin intérieur.`De gros Bisous Julia

Reply



Leave a Reply