21h 25 mn 50 s (Paris)

Avec deux planètes transsaturniennes installées sur les axes de matérialisation du thème – Pluton conjoint au Fond-du-Ciel par la maison III et Uranus conjoint au Descendant par la maison VI – ce thème de Pleine Lune nous signifie que de profonds bouleversements sont à l’œuvre sous la surface. Pluton et Uranus sont positionnés quelques degrés avant les axes, déployant par là leur puissance maximale, comme l’ont montré les travaux de Michel Gauquelin*.  Ils sont susceptibles de transformer durablement nos relations personnelles en nous libérant, parfois subitement et à notre cœur défendant, des liens qui bien que rassurants nous emprisonnent sans que nous en ayons toujours conscience.
Photo
Quant à Pluton au Fend-du-Ciel,  il ébranle puissamment les fondements de notre sécurité intérieure, remettant en cause notre attachement au passé, en particulier à l’enfance. Ce faisant, il nous oblige à recréer un rapport plus authentique à nous-mêmes, au mythe personnel qui fonde notre identité et qui charpente notre être. Pluton, en balayant nos certitudes et nos sécurités, nous pousse dans le vide, nous obligeant à lâcher prise et à nous soumettre à ce qui nous dépasse. Ce vide, porteur du mystère de nos origines, est infini dans ses potentialités. C’est dans ce vide, tellement angoissant pour notre ego, que nous pouvons renaître à nous-mêmes, libérés des conditionnements d’un lointain passé, qui agit dans le secret de nos cellules sans que notre mémoire consciente puisse s’en saisir et l’élaborer.

Dans ce paysage de remises en cause fondamentales, la Pleine Lune est installée sur l’axe des maisons V-XI, dans les signes du service que sont les Poissons et la Vierge. Le signe des Poissons est particulièrement peuplé pendant cette Pleine Lune : il accueille non seulement le Soleil mais également Neptune (auquel il est conjoint), Mars et Mercure. Enfin, la Pleine Lune est en carré à la conjonction Jupiter – Lune noire, en Gémeaux et en maison VIII.  Cette configuration tendue nous parle de service, nous l’avons vu.

Il s’agit pour nous de servir des projets collectifs (maison XI), ces projets portés par des groupes de pairs, constitués autour d’un idéal commun, dans notre environnement immédiat ou via la toile, et qui visent à apporter leur pierre à l’édification d’un futur meilleur.

Le carré à la Lune noire, amplifié par l’opulent Jupiter, nous signifie la difficulté de la tâche tout autant que son impérieuse nécessité ; la Lune noire symbolise en effet nos peurs les plus archaïques et inconscientes en même temps que notre soif d’absolu qui, si nous nous refusons à la servir de bonne grâce, est de nature à nous asservir voire à nous détruire inexorablement.

Photo
La question restée en suspens est celle de la nature du service : par quel moyen sommes-nous appelés à servir le monde en servant notre idéal ? Les symboles sabians de la Lune et du Soleil nous donnent des éléments de réponse complétés par la position du Soleil, conjoint à Vénus et à Neptune en maison V. Le symbole sabian de la Lune : «  Un enfant de cinq ans prend sa première leçon de danse » est utilement complété par celui du Soleil ; « Une jeune fille qui joue du clairon. »   

La symbolique du 5 est celle de l’être réalisé dans son humanité, créatif et en pleine possession de ses moyens d’expression. Ainsi, ce degré nous parle-t-il de joie, d’expression. Et le symbole sabian nous précise même : « Apprendre à exprimer ses sentiments par le corps, conformément aux normes culturelles. C’est un potentiel d’initiation. » Quant au degré sabian du Soleil, il précise : : « Un appel à servir à l’approche d’une crise d’évolution. » 

 
Ainsi, la crise d’évolution
, annoncée par les positions de Pluton et d’Uranus, conjoints aux axes du thème, exige-t-elle le service. Et le meilleur moyen de servir est d’exprimer ce que nous sommes. Tel est bien le sens de la maison V, qui réfère à la joie créatrice de l’enfant, celui dont l’élan vital n’a pas encore été vrillé par les diktats sociaux. Cet élan créateur s’inscrit certes dans les normes culturelles, mais il garde son irréductible originalité. En somme, c’est en étant nous-mêmes que notre apport au monde est le plus fécond.

Etre nous-mêmes est aux antipodes de l’attitude consistant à vouloir paraître original à tout prix et à faire fi des besoins des autres. Etre soi-même revient plutôt à se mettre à l’écoute de la flamme qui brûle, parfois encore vacillante, au fond de nous et de lui dégager l’espace et le silence nécessaires à son rayonnement, sans se préoccuper des jugements des autres. Et sans pour autant chercher à faire de l’ombre aux autres mais au contraire avec l’intention de contribuer à dessiner une œuvre collective harmonieuse et flamboyante.

La conjonction du Soleil à Neptune souligne cette nécessité de nourrir un rêve collectif de partage et de communion. Et la conjonction à Vénus, en Verseau et maître de l’Ascendant Balance, nous rappelle à la fois l’importance d’exprimer ses valeurs personnelles et d’œuvrer à l’harmonie dans la trame relationnelle que nous contribuons à tisser.


Photo
Le fait que l’élément Feu n’accueille qu’une seule planète – le transsaturnien Uranus – signale un manque d’entrain, d’enthousiasme voire de foi pouvant marquer cette période. La rétrogradation de Mercure et de Saturne nous indique que nous ne devons pas chercher à forcer ce manque d’élan mais qu’il vaut mieux accompagner cette baisse de régime dont la fonction est de faciliter le mouvement d’intériorisation initié il y a quelques jours. Il y a quelques jours le 23 février, Mercure a commencé sa course rétrograde qui prendra fin le 18 mars. Peu avant, le 18 février, Saturne a entamé son mouvement rétrograde qui, jusqu’au 8 juillet, labourera le signe du Scorpion du degré  11°32  au degré 4°49.  Positionnées dans deux signes d’Eau, inscrites dans un trigone (certes assez large), ces deux planètes rétrogrades ont un message commun à nous délivrer.

Mercure rétrograde nous ouvre une fenêtre de temps pendant laquelle les ralentissements et obstacles extérieurs (comme par exemple une connexion internet qui de façon inexplicable fait grève au moment même de poster un thème de Pleine Lune…) nous poussent à scruter nos modes relationnels et nos schémas de pensée. Ce mouvement de retour sur soi, bien que parfois inconfortable voire même douloureux, est une chance qui nous est donnée de prendre conscience des illusions dont nous nous berçons (Mercure en Poissons) et des rêves chimériques qui distordent notre rapport au monde, nous poussant souvent dans des voies sans issue, L’occasion nous est également offerte, comme tous les quatre mois, d’achever des actions ou projets laissés en suspens. La position de Mercure rétrograde en Poissons, dernier signe du zodiaque, nous indique que ce faisant, nous achevons un cycle et laissons la place à de nouvelles possibilités.  

Saturne rétrograde en Scorpion nous détourne partiellement du monde et de sa course et favorise la remontée de nos marécages intérieurs, gorgés de peurs irrationnelles, d’angoisses informes, de fantasmes et de pulsions inavouées, d’obsessions capiteuses, de blessures profondément enfouies dans l’inconscient, d’instincts refoulés (pouvoir, sexe, domination, possession, etc.). Tout ce monde effrayant qui habite chacun d’entre nous remonte à l’orée de notre conscience et se manifeste à nous par des rêves, des sensations, des perceptions, des intuitions, des certitudes indéniables, des sentiments de déprime ou même de dépression, des images qui parfois nous hantent bien malgré nous. L’injonction de la période n’est pas de chercher à nous dérober à ce monde souterrain mais plutôt d’y faire face – voire pour les plus hardis d’y plonger – afin d’en désamorcer la charge la plus explosive en intégrant les éléments qui émergent à notre conscience. Ce processus, certes délicat, est la clé de notre croissance intérieure. C’est lui qui permet d’élargir notre conscience et de faire la paix avec les parties les plus sombres de notre être qui, sans ce mouvement d’accueil de notre part, continueraient à nous manipuler dans l’ombre, sans que nous nous en rendions compte.

Nous ne pouvons tenir en respect des parties de nous-mêmes que nous ignorons. Leur faire une place au sein de notre espace intérieur est le plus sûr moyen d’en contrôler les débordements, de nous en faire des alliées. Et le trigone à Mercure rétrograde nous indique que ces deux mouvements parallèles d’intériorisation se soutiennent et se nourrissent mutuellement. C’est en acceptant d’affronter notre ombre que nous pourrons réinitialiser nos schémas de pensée dépassés, hérités pour la plupart de notre famille et de la chaîne de nos ancêtres. Alors seulement, nous pourrons réellement être nous-mêmes et danser notre vie, comme nous y invite le degré sabian de la Lune, apportant ainsi notre plus précieuse contribution à un monde en crise qui en a tant besoin.




= Dans ses travaux statistiques portant sur l’astrologie, M.Gauquelin a montré que les astres positionnés à la fin des maisons XII, IX, VI et III ont une plus grande puissance que lorsqu’ils sont positionnés dans les maisons I, IV, VII et X.



Photo
 


Comments

Gillou
25/02/2013 19:22

Chère Liria ton cerveau semble être entré en fusion!!
OK, let's dance!!

Reply
Liria
25/02/2013 21:22

Chiche !!!

Reply
BOUHIER
25/02/2013 21:48

merci pour cette analyse toujours si pertinente

Reply
Manon
25/02/2013 22:00

Merci Liria, pour ces invitations à toujours plus de lâcher prise, pour Danser dans son corps
, Danser dans sa tête
Danser sur la planète.
Et comme dit Claudette Vidal sur eveilspirituel.net
" Laissez la Vie utiliser vos bras vos mains et vos yeux pour jouer le jeu de la Vie. "

Reply
Jacqueline
25/02/2013 23:31

Heureuse Liria de vous avoir retrouvée ; vos analyses sont toujours de précieux guides sur notre beau chemin ... merci encore et à bientôt de tout coeur !

Reply
korin2067
25/02/2013 23:38

Waouuuu! Que de connaissances Liria vous possédez.
Grâce à vous je découvre les Sabians, je vais essayer d'en apprendre un peu plus.
Vos messages sont puissants, ils m'interpellent au plus profond....j'espère que ma lecture très concentrée les enregistre en conscience...
Ainsi la Vie prend beaucoup plus de Sens, surtout face aux difficultés et petites frustrations du quotidien... Vive la Danse et le Saut dans le Vide.....Oulalala....
Au plaisir de vous lire dans 2 semaines...

Reply
Maud
26/02/2013 08:40

Au plus profond d'une "certaine" ombre.... je retiens surtout l'idée de : "dégager l'espace et le silence nécessaire au rayonnement de la flamme intérieure encore vacillante..." (soleil verseau Maison V au natal)).
Merci à vous Liria pour ces éclairages si clairvoyants.

Reply
Chloé
11/03/2013 23:07

J'attendais vos commentaires sur la nouvelle lune du 11 mars... Je sus déçue ;)

Reply
Liria
12/03/2013 15:18

Ils sont publiés. Avec un retard qui est une parfaite illustration des propos qui sont développés dans le nouveau post. Il n'y a donc pas de hasard....
Très bonne journée.

Reply



Leave a Reply